chanson, féérie, poésie, réflexion, réflexions

refrains

acrostiche, adage, air, annotation, antienne, aphorisme, approfondissement, art, attraction, babil, babiole, bagatelle, baliverne, ballade, barcarolle, bateau, beauté, berceuse, bergerette, bêtise, beuglante, billevesée, bourde, bricole, bruit, brunette, cadence, calembredaine, cantilène, canzone, canzonette, cavatine, chanson, chant, charme, comédie, complainte, comptine, conte, contemplation, coquecigrue, couplet, dicernement, divertissement, dizain, douzain, élucubration, émotion, envoûtement, épopée, esprit, exhibition, fadaise, fantasmagorie, fantastique, féérie, faribole, flonflon, flûte, frivolité, fumisterie, futilité, gazouillis, grâce, guitare, harpe, histoire, huitain, idée, illusion, inspiration, intelligence, introspection, lanterne, lied, littérature, lyre, lyrisme, macaronée, magie, maxime, méditation, mélodie, merveille, merveilleux, mesure, métrique, murmure, muse, musique, observation, pantoum, pensée, pièce, poème, poésie, pont-neuf, priapée, propos, prosodie, radotage, ramage, recueillement, reflet, réflexion, réflexions, refrain, rengaine, représentation, rêverie, ritournelle, roman, romance, ronde, roucoulement, rythme, scie, septain, sizain, sonnet, sornette, sottise, spectacle, spéculation, splendeur, tableau, triolet, trompette, vaudeville, vers, versification, villanelle

 

 

Le lac de Alphonse de Lamartine

Le lac de Alphonse de Lamartine (1790 - 1869)

 

Alphonse Marie Louis de Prat de Lamartine

 

Mon rêve familier de Paul Verlaine

le printemps samedi 20 juin 2020Paul Verlaine

Effroyable histoire de Paul Verlaine. Pauvre jeune femme ! Pauvre petit enfant ! Et lui-même, qu'il est à plaindre !
Victor Hugo

 

Convoitise de Pierre Reverdy

Tard dans la vie de Pierre Reverdy (1889-1960)

 

  • Je le revois rue Cortot dans ce temps de misère et de violence, un hiver qu'il régnait chez lui un froid terrible, sa femme malade, et dans le logement au-dessus ce diable d'Utrillo qui faisait du boucan, c'était à tuer. Il y avait dans les yeux noirs de Reverdy un feu de colère comme je n'en avais jamais vu nulle part, peut-être les sarments brûlés au milieu des vignes à la nuit. Je me rappelle ce jour où il lui avait fallu vendre à un de ces hommes riches qui aiment tant l'art un petit Braque qui n'était pas seulement pour lui un tableau, et comme à la dernière minute de se dépouiller, il avait farouchement saisi la toile et l'avait baisée de ses lèvres, à la stupéfaction de l'amateur éclairé.
    Louis Aragon


     

     

     

                                            

 

Fil d'Ariane

en poursuivant la navigation sur perlimpinpin.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies