Léon 2018

Léon hiver-printemps-été-automne 2018

Mathilda : La vie c'est comme ça tout le temps ? Ou c'est seulement quand on est petit ?
Léon : ... C'est comme ça tout le temps.

 

 

Léon : Mathilda, si tu me refais un coup comme ça, je t’éclate la tête, ok ?
Mathilda : Ok.
Léon : Je travaille pas comme ça, c’est pas professionnel, et y a des règles !
Mathilda : Ok.
Léon : Et arrêtes de me répondre « ok » sans arrêt, ok ?
Mathilda : Ok.

 

 

 

Mathilda : Tu l’aimes ta plante hein !
Léon : C’est ma meilleure amie. Toujours de bonne humeur, jamais de questions... Et puis, elle est comme moi tu vois, pas de racines.

 

Léon : Tu vas pas me perdre. Tu m’as appris à aimer la vie, et j’ai envie d’être heureux, de dormir dans un vrai lit, d’avoir des racines...

 

Stansfield : J’aime ces petits moments de calme avant la tempête... ça me rappelle Beethoven.

 

Mathilda : Ma famille a été tuée pour une histoire de drogue, par un inspecteur des stup. Je me suis enfuie avec un gars génial, un vrai tueur, le meilleur de toute la ville, il a été descendu ce matin, et si vous m’aidez pas, je serai morte d’ici ce soir.

 

Léon : Je suis désolé pour ton père.
Mathilda : Si personne ne l'avait tué, un jour ou l'autre je l'aurais peut-être fait moi-même.
Léon : Ta mère, elle...
Mathilda : Ce n'est pas ma mère ! Et ma sœur... elle voulait perdre du poids de toute façon. Je suppose qu'elle n'a jamais eu aussi bonne mine. Ce n'est même pas ma vraie sœur. Juste une demi-sœur, et pas la meilleure moitié.
Léon : Si tu ne les supportais pas, pourquoi pleures-tu ?
Mathilda : Parce qu'ils ont tué mon frère ! Putain, qu'est-ce qu'il avait fait ? Il avait quatre ans... il ne pleurait même jamais. Il s'asseyait juste à mes côtés et me câlinait. J'étais plus une mère pour lui que cette maudite truie ne l'était !
Léon: Hé, dis pas de mal des cochons, hein. Ils valent beaucoup mieux que la plupart des gens.

 

Stansfield : C'est au moment où on a vraiment peur de la mort qu'on commence à vraiment apprécier la vie. Tu tiens à la vie, mon ange ?
Mathilda : Oui.
Stansfield : Très bien, c'est très bien. Parce que tu sais, je ne ressens aucun plaisir à tuer quelqu'un sauf si cette personne tient vraiment à la vie.

 

 

 

 

 

 

Fil d'Ariane