heureuse année 2011

Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente

 

 

 

 

Le pont Mirabeau

 

Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Et nos amours

Faut-il qu'il m'en souvienne

La joie venait toujours après la peine

 

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure

 

Les mains dans les mains restons face à face

Tandis que sous

Le pont de nos bras passe

Des éternels regards l'onde si lasse

 

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure

 

L'amour s'en va comme cette eau courante

L'amour s'en va

Comme la vie est lente

Et comme l'Espérance est violente

 

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure

 

Passent les jours et passent le semaines

Ni temps passé

Ni les amours reviennent

Sous le pont Mirabeau coule la Seine

 

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure

 

 

Guillaume Apollinaire

Alcools, recueil de poèmes composés entre 1898 et 1913, Mercure de France, 1913

 

Avertissement

Les parcours présentés sur le site de perlimpinpin.fr, sont des comptes rendus de randonnées à bicyclette et pédestres présentant un caractère subjectif et grandement conditionné par le niveau technique de leur auteur, sa maîtrise, le type de matériel utilisé ainsi que par les conditions de réalisation.
Les renseignements donnés à titre indicatif, peuvent se révéler obsolètes par suite d'une évolution du terrain ou de l'environnement.
En aucun cas perlimpinpin.fr n'incite les utilisateurs à fréquenter les randonnées décrites sur le site et ne pourra être tenu pour responsable de l'utilisation des topos, des traces GPS et des éventuels incidents pouvant survenir sur les parcours présentés.

identification