le potager : le terreau

compost, fumier, humus, terre, terreau

le terreau est un support de culture naturel formé de terre végétale enrichie de produits de décomposition (fumier et débris de végétaux décomposés) qui apportent la matière organique

- l'azote, le potassium et le phosphore sont les éléments nutritifs de base des plantes

 

  • acheter un terreau

malgré les normes existantes pour le terreau et ce qui est écrit sur les sacs, il est difficile de connaître le contenu de ce que l'on achète
il y a des bons terreaux et des terreaux ne valant même pas la terre du jardin

 

  • la composition de ces terreaux

ces supports de culture sont codés par l'AFNOR et doivent respecter la norme NF U 44-551

=> des matériaux organiques :
- la matière organique est la partie noble du terreau, celle qui va fixer l'eau et les minéraux pour aider les plantes à pousser et se nourrir
- principalement de la tourbe de sphaignes, soit peu décomposée (tourbe blonde) soit très décomposée (de couleur plus noire) mais aussi de la tourbe de végétaux ligneux
- des fibres de coco, des écorces d'arbres compostées, des fibres de bois et du compost souvent de déchets verts
- des engrais organiques

=> des matériaux minéraux :
- de la terre, des sables et des graviers
- des roches comme la pouzzolane pour aérer le produit
- des argiles brutes ou expansées apportant du liant au produit
- de la perlite, de la vermiculite ou des laines minérales pour structuer
- des engrais minéraux

 

  • l'aspect du terreau à l'ouverture du sac

- un bon terreau ne doit rien sentir
- sa couleur doit être sombre presque noire et son toucher soyeux
- sa consistance (granulométrie) doit être fine
- il ne doit pas contenir d’éléments grossiers qui pourrait révéler un compostage de mauvaise qualité et surtout non terminé
- prendre une poignée de terreau dans le main, la presser très fort, un bon terreau ne devra pas rester sous la forme d'une boule compacte

 

  • le taux de matière sèche

- la matière sèche, c'est ce qui reste quand on a enlevé l'eau, la matière utile
- le taux de matière sèche est toujours donné sur le produit "brut" autrement dit sur tout le contenu du sac

 

exemple

- un sac de 20 Kg de terreau qui contenant 45% de matière sèche contient 20 x 45% = 9 Kg de matières et 11 Kg d'eau
- suivant le taux de matière sèche du terreau, entre 30 et 60%, le prix du Kg de matières utiles va du simple au double

 

  • le taux de matières organiques

- la matière organique est exprimée en % soit sur le produit brut, soit sur la matière sèche

exemple

- un sac de 20kg et 40% de MO sur le produit brut
on trouve la quantité de MO en faisant : Poids du sac x % de MO soit un sac de 20 Kg x 40% = 8 Kg de MO

- un sac de 20kg et 40% de MO sur 50% de matière sèche
on trouve la quantité de MO en faisant : 20 Kg x 50% = 10 Kg de matière sèche puis  10kg x 40% = 4kg de MO

  • la conductivité électrique

- cela correspond à la valeur fertilisante, mesurant la salinité du substrat
- cette salinité est exprimée en diverses valeurs
- plus la valeur est élevée, plus le substrat est riche en minéraux

exemple

=> des mS/m qui sont des milli-Siemens par mètre.
- pour les terreaux de 25 mS/m (faible valeur fertilisante) à 85 mS/m (forte valeur fertilisante)
- pour les terres de bruyère (pH > 5,5) de 5 mS/m (faible valeur fertilisante) à 45 mS/m (forte valeur fertilisante)

=> des mS/cm qui sont des milli-Siemens par centimètre. Correspondance : 0,36 mS/cm = 36 mS/m
=> des µS/m qui sont des micro-Siemens par mètre. Correspondance : 360 µS/m = 36 mS/m

 

  • la Capacité d'Echange Cationique : la CEC

- la capacité de retenir plus ou moins bien les ions ++ , notion assez parallèle au taux de matières organiques du terreau
- exprimée en meq/100g (milligrammes d'équivalents par 100 grammes de sol)
- plus la CEC est élevée, plus le substrat est en mesure de retenir les engrais
- de 10 (rétention très faible) à 200 (forte capacité de rétention des engrais)

 

  • la capacité de rétention

- la capacité à retenir de l'eau lors des arrosages qui dépend essentiellement des matériaux qui ont été utilisés pour le fabriquer

=> en ml/l
- millilitres d'eau par litre de terreau avant que l'eau ne s'écoule du récipient
- plus le chiffre est élevé, plus le terreau est capable de retenir de l'eau

exemple
un terreau à 500 ml/l retiendra 0,5 litres d'eau par litre de terreau

 

  • le rapport C/N

- c'est le rapport entre la teneur en Carbone et en Azote
- ce rapport indique le degré d'évolution de la matière organique et donc sa capacité à se décomposer plus ou moins vite dans le sol

 

  • l'Indice de Stabilité des Matières Organiques : ISMO

- exprimé en %
- c'est la quantité d'humus stable que fourniront 100 Kg d'une matière organique donnée
- plus le chiffre est élevé, entre 20 et 80 (fourchette de cette ISMO), plus le produit est intéressant

 

 

Fil d'Ariane