le jardin : le compost

amendement, compost, compostage, débris, engrais, fertlisation, fumier, fumure, humus, mélange, terreau

le compostage est un processus biologique aérobie de conversion et de valorisation des matières organiques (sous-produits de l'élevage, biomasse, déchets organiques d'origine ménager, etc.) en un produit stabilisé, hygiénique, semblable à un terreau, riche en composés humiques, le compost

le compost contient :

  • les matières azotées sont les matières fraîches, les matières vertes, comme la tonte de gazon, les herbes sans graines (pissenlit, salade montée, feuilles de choux du potager, fleurs fanées, épluchures ou ortie), facilement décomposables, elles donnent beaucoup de nourriture aux bactéries
  • les matières riches en carbone sont les matières sèches, les matières brunes, comme les feuilles mortes, les brindilles de taille, les coquilles de noix, la sciure non traitée, les papiers de journaux, le carton, la paille, le BRF..., difficilement compostables, ils donnent beaucoup de nourriture aux champignons

 

les constituants du compost

  • les déchets de cuisine
  • les déchets de maison
  • les déchets du jardin

- les restes de légumes et de fruits, ainsi que les fruits et légumes avariés, les épluchures

- la couenne de jambon, les croutes de fromage

- le marc de café, les sachets de thé sans agrafes, les tisanes, les filtres

- les coquilles d'oeufs, de moules

- les coquilles de noisettes, de noix, de pistaches...

- les agrumes en petite quantité

 

 

 

 

 

 

- les cartons non imprimés comme (boites à oeufs), les cartons ondulés ou les cartons des rouleaux pour les toilettes

- les serviettes et mouchoirs en papier, le papier essuie-tout à couper en petit morceau

- les papiers et les cartons non imprimés

- certains tissus en fibres naturelles

- les litières animales

- les cheveux, poils, ongles plumes broyés

 

 

 

 

 

 

- les tailles de végétaux broyés, les feuilles et les écorces d'arbres
en cassant ainsi les fibres du bois, ils seront plus perméables à l'humidité et aux micro organismes qui sont responsables de la fermentation
tous les déchets du jardin sauf les branches et troncs supérieurs à 1 cm de diamètre

- les tontes du gazon riche en azote (en petite quantité)

- les fonds de pots de fleurs ou de jardinières

- les fleurs fanées, les bouquets de fleurs fanées, les fleurs coupées

- les orties entières avant la floraison

- les sciures et les copeaux de bois

- les pailles (blé, orge...) et le foin

- les fumiers d'animaux comme le cheval, le porc, le bovin

- les marcs de raisins

- les algues marines déssalées, riches en oligo-éléments

- les mauvaise herbe sans graine

 

éviter

  • les déchets de cuisine
  • les déchets de maison
  • les déchets du jardin

- les restes de viandes, poissons, laitages, sauces (attirant les rats et pouvant dégager des odeurs désagréables)

- les os

- les coquilles d’huîtres

- les noyaux

- les écorces d’agrumes trop acide et repoussant certains insectes

- les graines de cucurbitacés melon, courge, courgette, potiron, tomate (pas détruits lors du compostage et pouvant germer)

- les charbon de barbecue, les charbon de bois

 

 

 

 

- les cendres de charbon et les suies de cheminée contenant du goudron

- les plastiques, les métaux, les substances polluantes, toxiques ou infectieuses

- les bois de menuiserie

- les fers et métaux

- les poussière d’aspirateur

- les litières de chat et de chien

- les matières synthétiques

 

 

 

 

- les papiers colorés contenant des métaux lourds

- les mauvaises herbes en graines

- les plantes et les végétaux traités

- les liserons et les plantes rampantes

- les racines

- les plantes toxiques, les ésineux comme le thuya ou l'ifthuyas, le cupressus …

- les aiguilles de conifères très acides peuvant entraver le processus du compostage (à utiliser pour pailler les plantes de terre de bruyère)

- les feuilles vernissées (lierre, laurier…)

- les plantes malades pour éviter la propagation des éléments pathogènes (à brûler)

- le verre, le plastique

- la terre, le sable et les pierres

 

trucs et astuces

- le compost doit avoir un aspect grumeleux, une odeur de sous-bois

- il est important de le mélanger au moins une fois par mois

- ne pas l’enfouir en profondeur, mais le griffer car ses micro-organismes ont besoin d’air

- éviter de mettre plus de 25% du même déchet dans votre composteur

- éviter de composter un seul constituant, il faut équilibrer les apports en 60% carbone (tiges sèches, sachets de thé, foin, marc de café et feuilles mortes, cartons...) et en 40 % azote (déchets végétaux)

- ajouter de la consoude ou des orties, contenant du carbone rapidement assimilable pour stimuler la décomposition

- utiliser le compost pur comme paillage au pied des vivaces et des légumes gourmands

- épandre le compost bien mûr à l’automne ou au début du printemps pour profiter de son effet à long terme

- en automne garder près du tas de compost les déchets de taille, au printemps les mélanger avec la matière humide, fraîche

 




 

 

Fil d'Ariane