les légumes : la patate douce

camote, patate douce

la patate douce (Ipomoea batatas) est une plante vivace de la famille des convolvulacées très répandue dans les régions tropicales et subtropicales où on la cultive pour ses tubercules comestibles

 

 

  • plante - caractéristiques générales

Nom Ipomoea batatas
Famille des Convolvulacées
Origine de l'espèce Amérique du Sud
Hauteur/Longueur H 40 L 250 cm
Feuillage caduc - très longues tiges rampantes ou grimpantes atteignant souvent 2 à 3 mètres
Fleurs tubulaires blanches au cœur pourpre pâle, en trompette ressemblant à celles du liseron, mais n’apparaissant que rarement sous nos climats, par manque de chaleur en général
Fruit ovale et rouge
Sol normal, humifère, humide
Période de plantation de Mars à Mai
Durée de culture 8 mois
Récolte de Octobre à Décembre

 

  • patate douce

 

  • climat, exposition

- uniquement sous les rayons chauds du soleil
- ne résiste pas au froid, minimum 10°C à 15 °C

 

  • variétés

les patates douces excellentes consommables

- Évangeline
- Beauregard
- Bonita
- Orléans

les patates douces ornementales, dont les fleurs sont plus abondantes et les feuillages plus décoratifs
le tubercule des patates douces d'ornement, bien que comestible, a peu d'intérêt gustatif

- Blacky aux feuilles trilobées presque noires
- Marguerite aux feuilles cordiformes, de couleur vert chartreuse
- Pink Frost une plante naine au port compact et aux petites feuilles vertes, crème et roses, légèrement lobées
- Sweet Caroline Bronze aux grandes feuilles trilobées, teintées de bronze et de pourpre

 

  • semis

- plus simple de passer par le godet avant la pleine terre
- les plants issus du terreau du godet, ayant des racines, ont une reprise plus rapide et plus facile
- se procurer des patates douces en février/mars pour une mise en culture entre avril et juin
- pas la peine de commencer plus tôt
- trouver les tubercules en divers point de vente

semis en pot de terreau
- démarrer la germination au chaud en fin d’hiver, en plaçant un tubercule acheté ou récupéré de l'année précédente, dans un récipient plein de terreau avec du sable
- les placer à plat, soit légèrement découvertes, soit recouvertes d'une couche de 4 cm de sable
- faire germer les tubercules dans un substrat léger et drainant
- placer les tubercules dans un local très lumineux et chaud
- des bourgeons, les yeux, vont pousser, dès qu'ils atteignent 10 cm les détacher délicatement et repiquer en pot
- maintenir humide, le substrat doit être légèrement humide mais jamais détrempé sous peine de pourrissement
- la germination et les pousses apparaissent rapidement mais parfois la germination est longue elle peut aller de 1 à plusieurs mois
- tant que la levée n’a pas eu lieu, les plants peuvent être gardés à la maison au chaud
- ils devront recevoir une température minimum de 12° la journée et 8° la nuit, à ces températures, ils ne végètent plus, ils survivent
- température optimale de culture 25°-32°

  • semis-2018-02-22
  • les premières pousses-2018-03-24
  • 2018-04-09

 

  • le bouturage de la patate douce

- nombreuses pousses pour chaque tubercule, un choix doit être fait
- planter le tubercule d’une seule pièce, ce qui est le plus simple mais le moins productif
- planter chaque pousse individuellement pour une production conséquente
- en avril, prélever une jeune pousse et ses racines se développant sur le tubercule entré en végétation, et la transplanter

 

  • 2018-04-09

 

  • le bouturage de la patate douce

comment conserver ses plants de patate douce d'une année sur l'autre ?

- avant que les nuits d’automne ne deviennent trop froides (<5°C)
- faire les boutures dans l’eau
- une fois quelques racines développées, les mettre en pot de terreau : les plants sont plus robustes
- les conserver à l’intérieur (T ± 20°), devant une fenêtre ensoleillée
- maintenir l'humidité
- au printemps, bouturer les boutures

 

  • plantation

- au mois de mai, les pousses avec ou sans racines, avec ou sans morceau de tubercule
- installer au jardin avec la motte quand les gelées ne sont plus à craindre
- sol léger, profond et frais
- couvrir au départ pour favoriser l'enracinement
- tronçonner en autant de morceaux qu’il y a de pousses
- chaque morceau pouvant être planté à 40 cm en tous sens
- bien arroser la plantation
- à la plantation amendement organique, compost, fumier, terreau, tourbe
- plantés en sillon tous les 30 cm, sur des rangs distants de 90 cm
- les tubercules plantés entier ne donne parfois, voir régulièrement, pas de récolte, ils reprennent leur développement et deviennent énorme
- ne pas planter après la mi-juin

 

  • entretien

- butter les pieds sur 15 à 20 centimètres quand la végétation a bien démarré pour développer les racines
- pas nécessaire d'arroser beaucoup, sauf en cas de sécheresse prolongée
- prévoir un support de palissage et de la place

- en fin d'été, bouturer ou marcotter la patate douce pour obtenir de jeunes plants enracinés à planter au printemps suivant s'ils ont été conservés à l'abri (sous serre, véranda) tout l'hiver

- multiples pousses qui seront prélevées avec un morceau de tubercule
- la présence de racine sur la pousse n'est pas obligatoire mais dans ce cas, on gardera nécessairement un morceau de tubercules
- dans de bonnes conditions, ce morceau émettra rapidement de nouvelles racines
- ces pousses seront soit repiquées en pleine terre, soit en godets si les bonnes conditions climatiques ne sont pas favorables

- les pousses avec ou sans racines, avec ou sans morceau de tubercule à planter en terre directement
- en repiquant les pousses en gros godets, les plants forment leurs racines et la reprise, une fois planté en place, est plus rapide

 

  • entretien - paillage

-  pour limiter les arrosages, il convient de couvrir le sol, entre les légumes, sur les parcelles dénudées, des engrais verts, tontes de gazon, paille
- retient la fraîcheur du sol, limite l'évaporation de l'eau
- empêche le tassement du terrain et gêne considérablement la croissance des mauvaises herbes

 

  • entretien - arrosage

- craint la sécheresse, exige des apports d'eau très réguliers et d'autant plus abondants qu'augmente la chaleur
- arroser régulièrement, surtout durant la période estivale
- surveiller les arrosages, la terre doit rester fraiche mais jamais détrempée
- attention aussi aux arrosages violents compactant la terre et nuisant au développement des tubercules
- privilégier le matin et le soir, les moments les moins chauds de la journée

 

  • entretien - fertilisation

- pour nourrir les plantes, il faut nourrir le sol, maintenir son taux d'humus
- recouvrir le sol du potager en matière organique avec paillages divers, engrais verts, compostage de surface...
- la patate douce a un peu près les mêmes exigences en nutriments que la pomme de terre et a aussi besoin, comme elle, d’une terre pas trop forte, lourde
- apport de compost.

 

  • entretien - marcotage

- les plants continuent leur croissance et doivent être taillés pour ne pas trop envahir les allées
- la taille n’est pas obligatoire
- marcotter les tiges pour produire un enracinement la formation de tubercules supplémentaires, uniquement les régions les plus chaudes avec hiver très tardif
- enterrer une partie de la tige sur 20cm juste sous la surface

 

  • entretien - taille

- tenir les plants dans leur surface avec la taille ou le replacement des tiges

 

  • maladies et parasites

- pas sensible aux maladies et ravageurs
- pas de mauvaise association connue au potager pour la patate douce, mais esoin de lumière et de place

 

  • récolte

- lorsque le feuillage commence à jaunir, au cours des mois de septembre/octobre, avant les premières gelées 
- les patates douces se récoltent le plus tardivement possible
- la tubérisation exige des durées de jour inférieures à 14 heures, et c’est aux longueurs de jours inférieures à 11 heures où la tubérisation est la plus rapide
- une longueur de jours de 11 heures est obtenue vers le 10 octobre, il serait théoriquement idéal de prolonger la culture jusqu’à début novembre (10h de jour) voire au delà (9h30 de jour vers le 20/11) pour avoir une meilleure tubérisation
- couper la végétation à ras en début de semaine et laissez les tubercules en terre
- en fin de semaine, déterrer avec une fourche-bêche, comme pour les pommes de terre
- laisser ressuyer une journée les tubercules sur le sol, au soleil
- brosser avant de rentrer en cagettes à l’abri
- puis les stocker dans une cave sèche
- tous les tubercules doivent être sortis de terre avant l'hiver
- se récolte tard mais impérativement avant les premières gelées
- il est possible à prélever un plant ou deux pour consommation avant fin aout mais les tubercules seront petits, en rapport avec la date de plantation
- récolter les jeunes feuilles tout au long de la végétation, que l'on peut préparer comme les épinards

 

  • conservation

- conservation assez délicate
- craignent le froid et l'humidité.
- les conserver dans du sable sec, dans un local parfaitement aéré et à la température assez douce et régulière

 

  • cuisine

- tubercules savoureux, à la peau ocre, orange, rouge ou violette et à la chair blanche à orangée
- chair rassasiante, fondante, sucrée et parfumée
- se cuisinent exactement de la même façon que les pommes de terre, en frites, à la vapeur, au four, à l'eau...
- leur purée peut servir de base à plusieurs dessert, notamment à des gratins quand on la mêle d'oeufs et qu'on la parfume avec du rhum
- pour éviter que les tubercules de patate douce ne changent de couleur, n'enlevez pas la peau avant de les faire cuire

 

 

Fil d'Ariane