l'os crochu

Jour 0 : je descendais avec le sourire aux lèvres...

aujourd'hui samedi 9 décembre 2017, je rejoins Alain et Laurent à Capestang pour faire une sortie VTT, direction les sentiers dans les bois autour de Creissan

connerie-1

un petit sentier en descente à travers bois
tout va bien, j'ai le sourire aux lèvres et ... je me retrouve par terre

vives douleurs dans la jambe droite mais ce ne sont que des douleurs musculaires
je me remets debout
j'attrape le vélo et fais quelques mètres à pieds
ça a l'air d'aller
mais quelques douleurs dans le poignet gauche commencent à naître

je remonte sur le vélo et pédale un peu en espérant que ce ne soit que des douleurs passagères
mais le poignet gauche me fait de plus en plus mal et je ne peux plus tenir le guidon

je laisse mes compagnons de sentiers terminer la sortie et je rentre par les routes goudronnées
sans mon bras gauche qui devient de plus en plus douloureux

 

medecin

les urgences     

  • les urgences à l'hôpital ou celles de Saint-Privat à Boujan ?
    en espérant qu'il y ait un peu moins de monde qu'à l'hôpital de Béziers ce sera Saint-Privat

  • arrivée 14 heures 07
    l'accueil est rapide et les radiographies sont effectuées dans la demi-heure qui suit
  • s'ensuivent de longues, longues, longues, très longues, très très longues minutes d'attente
    1, 2, 3 ... 60 ... 120 ... 180 ... 240 ... 300 ...
    c'est pour cela que nous sommes patients !

  • enfin une toubib m'annonce une "fracture du scaphoïde"
    bon ben que faut-il faire ?
    - immobilisation de un à trois mois
    - rendez-vous avec un chirurgien dans un mois pour voir comment ça évolue
    - si ça ne se ressoude pas : opération

- image radioclaire transverse du corps du scaphoïde compatible avec une lésion traumatique récente
- calcifications se projetant en regard de la région scaphoïdienne d'allure séquellaire

 

Jour 1 : poignet immobilisé

la nuit a été courte
douleurs de la chute

maintenant que je peux réfléchir, je vais chercher sur la toile d'araignée pour comprendre un peu le scaphoïde
vu ce que j'ai lu, le moral en prend un sérieux coup !
petit os, lourdes conséquences

 

 

Jour 2 : moral en berne

pleurs

 

 

Jour 3 : la grippe

fièvre, toux, courbatures
une bonne grippe !

virus

 

 

Jour 12 : tendinopathie de l'épaule gauche

autant en profiter pour voir ce qui se passe dans mon épaule douloureuse depuis plusieurs semaines
rhumatologue et radiographie
- fragment détaché au bord supérieur de la glène
- aspect d'acromium plongeant et agressif

infiltration de corticoïdes
quand est-ce que ça s'arrête ?!?

 pleurer

 

 

Jour 24 : échographie de l'épaule gauche

- image linéaire hypo-échogène de 4mm de profondeur et de 1mm de largeur en faveur d'une fissuration non transfixiante intéressant les trois quarts de l'épaisseur tendineuse
- épanchement de la bourse sous-acromio-deltoïdienne

le tendon est fissuré, il faut du repos...
bon ben ça tombe bien je n'ai rien à faire en ce moment

chats 02

 

 

 

CapitaineCrochu

 

Jour 25 : scanner et os crochu

 

 

"votre scaphoïde va très bien ! par contre l'os crochu est cassé !!"
dixit le médecin en regardant le scan
il a quand même dû me le répéter !

- fracture non déplacée de la base de l'hamulus de l'hamartum (apophyse unciforme de l'os crochu)

 

 

 

 

 

 

 

 

Jour 25 : le chirurgien

"vous continuez l'immobilisation quinze jours puis rééducation avec un kinésithérapeute"
reprise du sport envisagée vers début février

 

 

 Jour 26

l'espoir renait, j'ai une échéance
 je patiente...

temps

 

 

 Jour 34 : encore une petit effort
roue

 

 

 Jour 39 : fin de l'immobilisation

 

 Jour 39 : retour chez le rumathologue

- deuxième infiltration dans l'épaule de corticoïdes
- 10 séances de kinésithérapie programmées

le tendon de l'épaule ne se reconstitue pas
il faut voir comment ça va évoluer...

pleurer

 

 Jour 40 : kinésithérapie

=> 15 séances pour le poignet
- récupération et entretien des amplitudes articulaires en passif et actif aidé
- travail de la prono-suppination, inclinaison radiale et ulnaire
- éducation des gestes d'autorééducation
- phisiothérapie antalgique
- respecter la règle de la non-douleur

=> 10 séances pour l'épaule

 

 Jour 67 : un tout petit tour de vélo

9 semaines et 1/2 et ce n'est pas encore pour demain
sans jeu de mots

 

 Jour ?? : reprise du vélo

un jour peut-être
vtt 2

 

 

Réflexions

- 5 semaines d'immobilisation, c'est long

- méfiez-vous : le scaphoïde est roublard
- méfiez-vous : l'os crochu est retors
- méfiez-vous : un radiologue, puis un médecin, puis un chirurgien peuvent ne pas voir qu'un scaphoïde n'est pas cassé !
- méfiez-vous : un radiologue, puis un médecin, puis un chirurgien peuvent ne pas voir qu'un os crochu est cassé !
- méfiez-vous : un médecin, puis un chirurgien peuvent ne pas vous écouter quand vous leur dites "non, je vous assure que j'ai très mal ici, et pas du tout là où vous me dites que je dois avoir mal"

- très content que ce soit l'os crochu, c'est quand même beaucoup moins grave que le scaphoïde
c'est douloureux, mais c'est moins long et surtout cela a bien moins de conséquences dans l'articulation du poignet

- finalement heureusement que les deux blessures aient été concommitantes

- il faut relativiser : ce n'est pas grand chose !
et il n'y a pas eu de chirurgie
pour le moment...

 

- autant de chance/risque d'aller voir une voyante ?

 diseuse bonne aventure